IMG_4626 minimisée

Décor : Arche de rochers (Partie 2)

Voici la suite de la construction du décor que j’ai nommé : « L’Arche de Roches » que j’avais commencé ici. Enfin il était temps!

Dans cet article je vais vous parler du soclage, du sablage et de la peinture du décor! C’est parti !

Le socle

On n’est pas obligé de le faire mais moi j’aime bien socler mes décors. Pour deux raisons…

La première, c’est que ça permet de l’étoffer un peu. Sur un socle, il y a toujours moyen d’ajouter un petit rocher par ici, un morceau de blindage ou un bras tranché par là. Ça permet d’ajouter un peu plus de « vie » au décor et le rendre moins « plat ».

Ensuite, c’est aussi surtout parce que ça permet de solidifier le décor! Il ne faut pas oublier qu’un tel élément de jeu sera maintes fois déplacé de l’étagère à la table, parfois même trimbalé dans un sac à travers la France (ou n’importe quel autre pays), et surtout qu’il se fera piétiné par des centaines de fig et tripoté par une flopée de mains!

Bref, c’est pour cela que je socle mes décors avec un matériaux plutôt solide : le MDF. Avant, j’utilisais du carton de vieux calendrier. C’est pas mal non plus mais ce type de carton a plutôt tendance à gondoler lorsqu’on le couvre de colle à bois (ce que je fais toujours pour texturer le socle. Le MDF est presque aussi facile à travailler et surtout est beaucoup plus solide et il ne gondole pas lui!

Dans la seconde partie du tutoriel : « Comment faire une ruine en carton plume » que j’ai publié sur Youtube, je vous montre comment le MDF est plutôt facile à travailler (pas aussi facile que du carton ok, mais pas beaucoup plus difficile!)

J’ai donc découpé un morceau de MDF à la taille adapté à mon arche de roche et l’ai simplement collé avec de la colle PVA! Après le séchage, je suis ainsi certain que ça ne bougera pas !

Le sablage

Alors par sablage, j’entends tout simplement : « Recouvrir de sable ».

Et pour ce faire, j’ai dilué une bonne dose de colle PVA (vu la taille du décor…) et j’ai badigeonné tout le socle ainsi que le dessus de certaines pierres. J’ai ensuite saupoudré tout le décor de sable constitué de différentes tailles de grain. J’ai aussi ajouté par-ci par-là quelques petits cailloux.

Une fois que le tout est bien sec, je repasse une couche de colle PVA diluée. Ça permet ainsi de littéralement emprisonner le sable entre 2 couches de colle PVA. Ça évitera que le sable ne se barre lors de la peinture ou lors de la manipulation du décor!

Quand tout est sec on peut attaquer la peinture!

La peinture

Pour la peinture je suis resté dans la simplicité :

  • J’ai pris de la peinture acrylique bon marché dans un picwic vendue en tubes de plus ou moins 120ml.

  • Pour la roche, j’ai d’abord passé une couche de noir. Vous pouvez en passer une deuxième couche si la première n’est pas suffisamment couvrante. Ensuite j’ai ajouté du blanc à mon noir pour obtenir un gris moyen et j’ai brossé à sec une première fois. Puis avec du blanc pur, j’ai passé un nouveau brossage à sec. On obtient alors une roche grise en deux temps trois mouvements.

 

  • Pour les parties couvertes de sable, j’ai opté pour de la terre marron parsemée de zone herbeuse. Pour cela, j’ai peint toutes les zones de sables en Burnt Amber. Puis, j’ai passé du Vert Oxyde de Chrome sur quelques zones éparses. Ensuite, j’ai passé du noir très très dilué pour en faire lavis. Ainsi j’ombre le tout et apporte un peu de « profondeur ». Une fois que tout est bien sec (c’est très important), je fais un brossage à sec sur les parties marrons avec du blanc mélangé au burnt amber (un mix environ 50/50). Je fais un autre brossage à sec sur les parties vertes avec un mélange de vert oxyde de chrome et de jaune (un mix environ 50/50).

J’en ai alors fini avec la peinture de base et on peut très bien s’arrêter là! Cependant, je pense quand même ajouter quelques petites touches pour donner plus de vie au décor par exemple en ajoutant des plantes exotiques, ou des champignons…

Bref, laisser aller votre imagination!

Je pense aussi ajouter une couche de vernis pour protéger au maximum la peinture. Cela dit, faite très attention à ne jamais vernir du polystyrène avec un vernis en bombe! Vous risquez de le faire fondre. Moi, je vais utiliser un vernis sans solvant pulvérisé à l’aérographe!

 

Partagez !Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on Twitter

, , , ,

Soyez la première personne à commenter

Laisser un commentaire

       
   

Powered by WordPress. Designed by WooThemes